Le Clan du Senon


 
PortailAccueilFAQCalendrierRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 115 du Pariculier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: 115 du Pariculier   Mar 6 Mar - 18:43




CHARTE de l' ASSOCIATION du 115 DU PARTICULIER


Mouvement Citoyen fondé par :

Cédric LEBERT et Brann du SENON




En prenant connaissance de notre Charte, le citoyen qui veut s'engager en ce sens, s'engage donc en conscience à en respecter le fondement et l'esprit,

et ce, toujours sans contrainte ni asservissement que ce soit,

LIBRE !


Le 115 du Particulier est un groupe d'aides aux SDF et aux victimes de l'exclusion sociale.



Le 115 du Particulier recueille LES INTENTIONS de dons matériels comme : Nourriture, couverture, vêtements, douche, offre d'hébergement (sous condition d'entente entre l'offreur et le demandeur)...

Et ce, toujours sans aucune contrainte, ni obligation,

LIBRE !


Il appartient au tout à chacun de donner quand, où, comment et à qui il veut et surtout dans la mesure de ses moyens



SANS QUE L'ON AIT DE COMPTE A RENDRE !


Le 115 du Particulier n'est pas là pour "téléguider" la générosité, mais bien pour lui redonner sa liberté légitime, soit l'expression naturelle du coeur et pas celle du formatage !



Créant ainsi UN LIEU COMMUN, une Maison Humaine où, en concertation avec toutes "les bonnes volontés", il propose, relaie, coordonne et dispatche les dons vers leurs destinataires, soit les plus démunis.



TOUTE PERSONNE A DROIT A LA DIGNITE CITOYENNE !


Tel que le législateur l'exprime et telle que la Déclaration Universelle des Droits de l' Homme le traduit dans son article 25.



En somme, le 115 du Particulier prétend mettre en relation DIRECTE

la main qui donne et la main qui a besoin,

prolongeant simplement et naturellement les élans qui parfois ont du mal à se rejoindre

faute de communicabilité...



PAS D'ARGENT DU CONTRIBUABLE !
PAS DE CONTRAINTE D'ARGENT ENTRE NOUS !
Que du concret !
Ainsi pas de doute sur la destination des dons !



ET LE TOUT DE PARTICULIERS A PARTICULIERS...


Le 115 du Particulier n'a pas la prétention de se substituer

aux travailleurs sociaux, aux personnels spécialisés en psy, ni même aux associations ou aux institutions existantes, mais bien de proposer et de réfléchir à « un coup de main » supplémentaire.

Car devant les inégalités sociales et les carences qui en découlent, il y a beaucoup à faire sans que l'on se prenne la tête pour chercher à savoir qui fait mieux que l'autre...



Si il y a une guerre à faire, c'est celle de faire reculer la misère, pas entre nous.

LA MISERE N'EST LE MONOPOLE DE PERSONNE,
NI MEME UN QUELCONQUE MARCHE !


Et puis si quelqu'un détenait la solution miracle et universelle :

D'une cela se saurait !

Et de deux : Nous ne serions pas là à y réfléchir !



Le 115 du Particulier n'est donc pas un exutoire et il y a certainement d'autre endroits pour vomir !



Aussi pour conserver un minimum d’efficacité et de convivialité, le 115 du Particulier veillera à ce que les échanges et leur réalisation restent respectueux des lois, sereins et apolitiques, car le mouvement citoyen qu'il exerce doit vivre à l'abri du racisme, du religieux et du politique pour conserver son authenticité et sa liberté naturelle.



Car la misère N' A PAS d 'étiquette quand elle frappe !



Le citoyen se prévalant du 115 du Particulier, à n'importe quel titre que ce soit, Membre actif ou adhérent, Membre bienfaiteur, Membre d'honneur ou simple sympathisant doit respecter l'esprit de cette charte instituée en son sein, et se doit d'assumer pleinement sa citoyenneté à titre individuel lorsqu'il prodigue une assistance quelle qu'elle soit, une mise en relation entre offreur et demandeur, et quel qu'en soit le lieu, la région, et en aucun cas, l'association du 115 Du Particulier ne pourra en être rendu responsable,



Puisque toujours SANS CONTRAINTE, NI OBLIGATION SONT IMPOSEES PAR CE MOUVEMENT VENU DU COEUR :



ABSOLUMENT né LIBRE
Et de ce fait, AU DEVENIR TOUT AUSSI LIBRE !


Toute volonté tendant à se démarquer de cet esprit sera banni !



Tout en sachant que ce ne sont pas les mots qui suscitent le plus souvent les actes, mais bien l'inverse !



Car la misère ne s'arrête pas, hélas, le temps des palabres !



Dans l'action, sur le terrain, pas dans les salons :



Notre Mouvement Citoyen oeuvre là où la misère se trouve, Soit au plus prés de nos frangins de la bâle, point barre !





Alors face à ce vaste chantier humanitaire que nous avons entrepris, n'oubliez pas le port du casque blanc, symbole de notre engagement!...



Charte du 115 du Particulier rédigée par Brann le 15 Mars 2012,

Date de fin de trêve hivernale de la l' année précitée et imposée d'état !...

Approuvée par le Conseil d'Administration de l' Association : 115 Du Particulier


Lien du Site : http://le-115-du-particulier.fr/




_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.


Dernière édition par Brann le Sam 31 Mar - 19:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Mar 6 Mar - 19:39


La suite...

REUNION DE CHANTIER AU 115 DU PARTICULIER!!!!

Vous n'êtes pas sans savoir que depuis plus d'un mois, nous nous sommes attaquer au plus grand chantier humanitaire qui soit : Chasser la misère des rues et y compris toutes les conneries qui conduisent jusqu'à l'exclusion.

Un chantier qui nécessite l'observation de quelques règles de sécurité, afin que nous ne nous blessions pas...
Or comme dans toutes entreprises de grande envergure, et je ne crois pas me tromper, que grâce à vous, elle le soit devenue...

Prés de 8000 ouvriers à ce jour...

Le 115 du Particulier a besoin d'un "vecteur" commun, une sorte de symbolique qui, même si on ne se connaît pas dans les quatre coins de l’hexagone,
et qui sait du monde demain ?...(Québec, Belgique...), on puisse au moins se reconnaître et être reconnu de tous, et surtout de nos potes v...ictimes de l'exclusion...

Ce matin, je proposais le nez rouge, mais bon c'est déjà pris, donc pas de récup'...
Mon frangin Bébert proposait le brassard, je trouvais que ça faisait...
Le gilet ? On n'est pas en panne, bien au contraire, ça ronfle du tonnerre !

Il nous faut notre propre "slip", en somme...

Alors voilà...

Que pensez-vous du casque de chantier BLANC ?
Blanc comme la colombe...
Blanc comme la neutralité d'action... sauf celle du cœur...
Blanc comme la pureté de cette générosité qui fait et réussit les choses là où cela ne passe plus ou pas...
Un casque qui, lorsque les mentalités en auront compris la symbolique, ouvrira la plupart des portes humaines, jusque là condamnées par le mercantilisme et le matérialisme...
Une gamelle légère, peu coûteuse et pourtant alourdi par nos coeurs débordants...
Et puis un casque à porter lors des maraudes, lors d'une distribution de soupe, lors de ce que nous faisons depuis un mois et que nous faisons bien, de mieux en mieux !...
Un casque à honorer dans ce vaste chantier et qui avertira le laissé pour compte que, à sa vue, on ne vient pas pour lui mettre un coup de pompe ou un coup de matraque derrière les oreilles, mais qu'on vient lui apporter un bout de soleil dans sa vie et qu'il ne sera plus obligé de se protéger le visage à l'approche d'un uniforme...

Un bout de plastique au dessus des guerres et des balles...

Le casque de l'égalité des chances et de la dignité citoyenne...

Un casque pour l'ouvrier du cœur que nous sommes au sein de ce mouvement citoyen en marche contre la misère et l'exclusion...

Je vous demanderais donc de bien vouloir adopter ce port du casque...

Brann du Senon



_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Mar 6 Mar - 20:21



L'heure n'est pas à la révolte,
Car par la violence et la menace,
on peut certainement vaincre,
mais pas convaincre...

Celtes, nous sommes bien placés pour le savoir,
puisque l'histoire est notre fond de commerce...

Aujourd'hui, les maux réclament ce sang que les âges imposent à nos fins de civilisation...
Comment éviter cette rançon qui serait le prix d'un renouveau aux rellents infâmes ?
Là encore pourquoi répéter ce qui nous reconduit toujours aux extrêmes ?
Serions-nous condamner à revivre éternellement le chaos jusqu'à l'extinction ?
Parce qu'à FORCE, on y arriverait !

Quels Dieux peuvent vouloir ça ?

Mais surtout, a-t'on demandé à nos enfants si on avait le droit de compromettre leur futur ?

Au nom de quel subterfuge peut-on prendre cette voie ?

Il est encore temps de faire, la preuve...




_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Ven 23 Mar - 8:48



NAISSANCE DE L'ASSOCIATION : "115 DU PARTICULIER"


Le 3 Février 2012, Cédric et Moi, venus de par là ? Ou d'ici ?...
Nous nous croisions sur la toile au carrefour des Anciens de la Rue...

On parle, on se reparle, on projette et on fait, le tout dans l'instantané parce qu'en fait, le présent, ça se vit là, tout de suite, en live et en pleine tronche !

Le présent tu le bouffes, le futur, rien n'est moins sûr...

Et puis nous ne possédons rien, alors pas grand chose à perdre quand à faire les choses pour apporter quelques couleurs à ce présent si terne et tenter de réfléchir à un mieux, pour demain...

Nos yeux sont ouverts depuis toujours sur les larmes du temps et la rue est notre dernier domicile connu...

Une Rue où nous avons toujours ressenti le besoin de voir « l'autre » avec les yeux de la détresse,
comme ce tout à chacun... muselé, impuissant social, par les formatages de l'individualisme...
Une Rue qui s'est peuplée de 685 000 SDF selon le dernier rapport de la Fondation Abbé Pierre...
Une Rue où l'on meurt dans l'indifférence exécutive et électoraliste !
(91 décès enregistrés depuis le début de l'année 2012 par le Collectif des Morts de la Rue...)

Alors on gamberge aux mots que l'on doit mettre là où tout le monde se tait et qui pourtant voudrait...
Des mots contre l'intolérable, l'injustice et la mort...

Pour y répondre, le langage du cœur s'imposait de lui-même !

Nous voulions transmettre cette générosité que nous refusions de soumettre aux principes institutionnels parce que ne répondant plus, à la longue, aux attentes...
La fougue, l'élan, la passion, enfin toutes ces « forces » qui se déchaînent quand on parle vrai pour un devenir humain...

Le 115 Du Particulier disait ses premiers mots...
Le 115 Du Particulier faisait ses premiers pas et devenait Mouvement Citoyen en marche contre la misère et tout ce qui conduit à l'exclusion sociale...

Des premiers témoignages de presse :
http://blogs.rue89.com/francis-paris/2012/02/07/sdf-un-115-du-particulier-revolutionnaire-ou-fausse-bonne-idee-226537

Aux plus récents :
http://lecercle.lesechos.fr/economie-societe/associations-fondations/221144611/115-particulier

Le 115 Du Particulier est aussi votre enfant !

Sans Vous, sans Toi, Il ne serait pas...

C'est pourquoi, Aujourd'hui, le Jeudi 22 Mars 2012,
Nous avons l'immense plaisir de vous annoncer que :

Le 115 Du particulier est officiellement constitué et déclaré ASSOCIATION loi 1901.

Longue vie à Ta Maison Humaine !!!

Siège : 115 DU PARTICULIER
20 route de Lorrez
77 710 VILLEMARECHAL

Tél : 06 67 12 61 81




_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Mer 11 Avr - 8:20

Je n'ai pas grand chose à offrir : une caravane chauffée, la soupe et mon quotidien.

Voici un peu plus de deux mois, en pleine période de grands froids, j'ai accueilli Jean Luc un petit père SDF de Villeneuve Saint Georges grâce à notre mouvement citoyen du 115 du Particulier et ce, pour le temps qu'il faudra...

L'heure n'a jamais été, pour moi, de calculer ou de définir une durée de ce coup de main, mais d'avoir répondu au froid et à un besoin de justice...

Le 10 Février, le problème fut que je ne pouvais pas véhiculer Jean luc, alors j'ai bombardé une annonce sur notre « mur Facebook » du 115 du Particulier et Jean Jacques de Nargis a assuré la liaison.

Encore merci à toi Jean Jacques !

Depuis Jean Luc vit SA vie et a su, je pense, trouvé la plupart des repères de vies nécessaires à gommer les stigmates de cette exclusion » dont il était victime...

Dernier écueil pour l'exclu social qu'il fut : « la rue »...

Cette rue qui éloigne inéluctablement l'homme de sa citoyenneté et de ces engagements qui font et feraient de lui notre égal.

N'ayant pas de chez lui, comment peut-on croire un seul instant que le sans abri lambda puisse un jour trouver un emploi et une certaine hygiène de vie citoyenne, un équilibre, une vie comme tout le monde en somme ?

N'a-t'il plus voie au chapitre de la citoyenneté sous prétexte qu'il est désargenté et mieux encore, recensé, sérié, catégorisé, stigmatisé par les pouvoirs publics et la « vie » comme étant un de ces salauds de pauvres qui parasitent l'existence des gens normaux ?

Pauvres à qui ont interdit pratiquement tout, y compris de fouiller les poubelles pour bouffer ou de mendier et que l'on amende, comme s'ils allaient pouvoir un jour honorer leur amende puisqu'ils se livrent à des « délits » qui, à n'en pas douter, leur permettent de voir le bonheur frapper à leur porte ? !

Pauvres à qui ont fait supporter l'origine de tous les maux sociaux par nos égoïsmes matérialistes, alors qu'ils s'inscrivent comme étant les victimes naturelles des échecs d'une politique sociale absolument abjecte, pour le moins inégalitaire et in fraternelle !

N'est-il pas temps de regarder dans le blanc des yeux cette misère que l'on engendre plus vite que la lumière et qui un jour, d'assombrissement en assombrissement, nous fera obligatoirement vivre dans la nuit la plus absolue et la plus antinomique ?

Oui nous, car nous sommes coupables de ces situations par nos démissions sociales, nos refus de voir au delà de notre bout du nez, nos façons de faire la sourde oreille quand un ventre vide résonne, prétextant que ce n'est pas de notre faute et en se réconfortant en scandant des « Laissons faire l'exécutif, il saura géré ! »

Et puis n'est-ce pas le boulot de cet exécutif qu'on lui attribue par voie électorale, celui de colmater les brèches sociales ?

Il faut cesser de bailler aux corneilles, d'attendre que cela dégèle ou le temps des cerises et de croire inlassablement en des bonimensonges politichiens !

Car on est jamais mieux servi que par soi-même, la preuve :

Ce merveilleux mouvement citoyen né d'une conscience collective appelée : Le 115 du Particulier !

Entraînant à réaliser de fabuleuses découvertes comme :

Pouvoir donner en liberté !

Aider et se rendre utile sans avoir de compte à rendre, sans bride...

Pouvoir parler, échanger concrètement, refaire le monde pour de vrai et ce, LIBREMENT !

Aujourd'hui, Jean Luc a su trouvé la plupart des repères de vies qui ont gommé « l'exclusion » dont il était victime.

Il n'y a pas de hasard, quoique dise le quand dira t'on !

Et je n'ai pas besoin de mettre ma gueule dans les journaux pour m'en enorgueillir ! Je ne suis pas une bête de foire, ni même Jean Luc, ni qui que ce soit dans notre équipe du 115 du Particulier !

En fait, la seule satisfaction que je pourrais en retenir, c'est que j'ai aidé des hommes victimes de l'exclusion, et ce, en toute simplicité, en toute humanité et que je peux continuer à me regarder dans la glace sans en détourner mon regard.

Merci d'avoir également retrouver le chemin de ce miroir...

Merci d'être cette belle famille du 115 du Particulier !

Marchons ensemble pour faire reculer la misère et conduire nos frangins de la rue sur le chemin de la dignité citoyenne, car ce n'est qu'une affaire de famille...

Sans Toi,
Nous ne serions rien !...



_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Mer 11 Avr - 9:21




Au temps fort de l'hiver, une Femme de 55 ans, éducatrice spécialisée en situation d'exclusion nous demandait ceci : Je dors dans ma voiture, cherche place de parking sur Toulon.
Toute fierté muselée par l'individualisme, il faut vraiment être usé par le système et être dans une misère noire pour être amener à demander cela PUBLIQUEMENT !
Il faut vraiment douter du système social et des instituti...ons, au jour d'aujourd'hui pour se contenter d'une place de parking ?
Est-ce ainsi que les pouvoirs publics nous « rangent » ?
Comme des bagnoles ?
Est-ce ainsi que notre avenir se dessine ?
Est-ce cela que notre société a à offrir à ses citoyens ?

Aujourd'hui comment peut t'on se contenter d'une place de parking a force d'exclusion ?
CETTE FEMME, CET HUMAIN NOUS A CONTACTER POUR UNE PLACE DE PARKING AUX FINS DE DORMIR "TRANQUILLE" DANS SA VOITURE A TOULON !!!

MAIS JE PENSE QU'ON PEUT ET QUE L'ON DOIT LUI PROPOSER MIEUX, NON ? !!!

Il est temps d'emmener notre système en révision pour que CETTE FEMME retrouve le chemin de la maison humaine !
Pour que nos enfants puissent s'épanouir avec la certitude que leur place ne se résume pas à une place de parking, mais bien au sein d'une société où il fera bon vivre tout simplement.

Le mouvement citoyen t'a entendu, car tu y es chez toi !

Nous allons gommer ce concept sociétal, comme tous ceux qui feront barrage à la dignité humaine que tout citoyen te doit !

Avec Toi !

_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Mer 11 Avr - 9:44




Comme il n'est pas facile d'être humain avec ses propres limites face à celles des autres ?

Hélas, Il n'y a pas de remède universel ou de solution miracle tant la diversité est profondément humaine et heureusement, car cela révèle la personnalité de chacun et non l'uniformité après laquelle tout système courre étrangement. Alors forcément, le fait de ne pas voir tout à fait comme l'autre engendre une ou des différences d'opinion, d'options de vie, d'engagement, de couleurs de cheveux, que sais-je ?
Ce qui fait l'unique d'une personne dans un monde composé d'uniques.

Ah, Si nous étions fait pareils et si nous avions les mêmes traits serviles, comme le souhaiteraient les politichiens et les systèmes de société qu'ils "commanditent", trop souvent à vocations mercantiles d'état, à vouloir faire rentrer tout le monde dans des cases pour mieux en contrôler et en manipuler "les masses", au nom du rendement sous " sécurité policée sociale"... :

LE MONDE SERAIT BIEN INSIPIDE ET TROP PREVISIBLE, SANS INTERET...

Tous ces intérêts collectifs qui ne desservent en rien le bien être commun, mais bien des individualismes les plus déshumanisants et les plus pourris qui soient...

Trés loin du grégaire humain, de l'homme, de lui même... Impersonnel donc v!

Alors le cas par cas résiste à ces manœuvres... Les comportements aussi et ils ne s'exprimeront jamais dans ces attentes "imprimées" dans nos subconscients par des quotidiens stéréotypés qui ne nous correspondent en rien.

Du coup les rapports humains en pâtissent, en bien comme en mal...

Ils vivent et avancent comme ils peuvent, sans réel repère viable, sans référence irréprochablement morale et pas toujours raccord par le fait ou l'instant...

Car l'histoire, riche en témoignages, facteur fiable de mémoire collective, véritable empreinte sociale quand elle est intimement et scrupuleusement rapportée, nous prouve très souvent que ce qui était bon hier, ne l'est pas forcément aujourd'hui et encore moins demain...

Et après, inéluctablement, il y a le réchauffé, la récupération idéologique, la nostalgie, le « partisanisme », la frustration, enfin autant de réactions imprévisiblement humaines que d'individus que l'on peut s'en faire...

Le monde est si grand, qu'avant d'en faire le tour... sans risquer d'y croiser l'utopie à chaque coin de rue....

On en refabriquerait un « autre » de monde...

On peut invoquer toutes les expériences personnelles comme assise de réflexion, la diversité sera toujours de mise...

Un peu comme s'il s'agissait d'un instinct de survie lâché sans retenue en pâture sociale... dénaturée naturellement, en somme...

Attention mes propos n'excusent rien et ne cherchent pas à le faire...

Un comportement d'enfoiré reste condamnable, mais il n'en reste pas moins qu'il aura toujours une origine, une faiblesse humaine, un manque qui échappe à la clairvoyance d'un moment voulu et à moins de lire dans le marc de café pour l'apprécier, l'évaluer objectivement, alors qu'on n'est pas nécessairement aguerri pour faire face à certains aléas, faute d'informations de base et de professionnalisme puisque particulier tout aussi de base ?...

A mon sens, La vie restera toujours une aventure et à moins de vouloir rester loin de toute vie, cela en fait obligatoirement partie...

En cela réside les sels de la vie...

Loin de tout fatalisme, puisque l'on fait encore le choses au 115 du Particulier, la preuve !...

Merci de me permettre de vivre cela avec Vous, Peuple de ce mouvement citoyen.

_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 115 du Pariculier   Aujourd'hui à 23:07

Revenir en haut Aller en bas
 
115 du Pariculier
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan du Senon :: Actualités-
Sauter vers: