Le Clan du Senon


 
PortailAccueilFAQCalendrierRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 DAONET

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Brann
Fondateur
Fondateur


Nombre de messages : 298
Age : 56
Localisation : sur terre pour l'instant...
Date d'inscription : 30/10/2007

MessageSujet: DAONET   Lun 30 Jan - 8:09

Il y avait longtemps que je voulais parler d'eux,
parce que là :
il y a tout pour s'envoyer en Breizh
!


Citation :





Source : Culture et Celtie
Porte parole:Gérard Simon
Publié le 29/01/12 10:44




Le nouveau CD de DAONET "Donemat !"

Tapis rouge pour le groupe de rock breton Daonet qui fait son entrée dans la cour des grands avec l'album « Donemat » (Bienvenue, en breton. « Degemer mat » étant plus souvent usité).
Un enfantement qui concrétise 10 ans de scène. Un bonheur partagé avec les aficionados de la première heure.
2012 aurait pu avoir un goût amer de crise financière ou même de fin du monde. Mais dans cette partie de la Bretagne, les sujets abordés ravivent la flamme des Bretons. A l'heure où l'on évoque un referendum pour la réunification bretonne et où un sondage de presse cherche à déterminer un nom aux habitants de Loire-Atlantique, les maudits nantais amplifient nos espérances en nous invitant à entrer dans leur Breizhosphère.
Après Rok a-raok (album 5 titres), le groupe Daonet avait pour objectif de sortir un album 12 titres. Une entreprise encouragée par la célèbre Coop Breizh qui assure la distribution et par la fabuleuse patte de l'illustrateur Brucero. Il a doté l'album d'un petit personnage tout droit sorti du monde féerique de l'imaginaire celtique. Cette effigie donne un cachet dont seuls les albums d'exception peuvent se targuer.
Donemat : entre militantisme, Histoire bretonne et valeurs humaines :
Mais que se cache-t'il dans la besace de ce korrigan ? Un regard avisé sur la situation de la société bretonne. Qu'ils prennent la défense des barbouilleurs avec « Kreionoù du » (entendez les militants bretons qui ornent d'un BZH les panneaux publicitaires d'une région qu'ils voudraient voir disparaître), ou que ce soit pour alerter d'une montée d'un fascisme ambiant et sournois avec « No Pasaran », les membres ne sont pas du genre à se laisser intimider.
Daonet qui avait pour habitude de ne chanter qu'en breton fait le choix d'intégrer trois compositions en français. « Salon Intime », un slow glorifiant la sensualité des ébats amoureux ; « Tribann Tribal », un retour à la nature (humaine) philosophiquement druidique et « Messager » évoquant la transmission de la mémoire. Gwendal, le chanteur et auteur des textes souligne « Nous avions depuis longtemps envie d'être compris par les non-brittophones bien que nous tenions à rester des acteurs de la vitalité de la langue bretonne ».
Défenseurs de la langue bretonne ? Transmission de la mémoire ? En effet, le groupe, résolument ancré dans la tradition bretonne, ne passe pas à côté de l'histoire. Cet album comprend une version vitaminée de l'Hymne breton, le « Bro Gozh ma Zadoù » ainsi qu'une composition qui a tous les ingrédients d'une chanson traditionnelle. Elle évoque la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier « Kan bale Sant Albin » (Bataille qui scella le sort de la Bretagne et de son indépendance en 1488). La reprise « Marv Pontkaleg » issue de l'ouvrage Barzaz Breiz tombe à pic dans l'actualité nantaise. (le marquis de Pontkaleg fut au 18ème siècle, un défenseur des droits des Bretons et fut décapité place du Bouffay à Nantes ainsi que ses compagnons d'infortune). Aujourd'hui, la plaque commémorative de ce quartier nantais a été enlevée lors de travaux et n'a pas été remise. Le groupe tient à alerter sur une mobilisation des militants bretons si cette plaque ne retrouve pas sa place initiale. Il souligne qu'il existe une volonté d'effacement de l'identité bretonne de Nantes.
Un son rock « Made in Daonet » :
Les Daonet sont bien les enfants légitimes de groupes comme E.V, Merzhin ou encore Matmatah. A travers le panel de sons et les lignes mélodiques, on reconnaît bien leurs influences musicales bretonnes. Mais les sources sont plus vastes. Des sonorités mythiques comme celles des Scorpions, des Beatles, des Sparks voire de Green Day ne sont jamais très loin. Les amateurs de rock y trouveront leur compte. Même le funk a droit de cité avec « Nerzh Kalon ». Gwendal ne cache pas son goût pour l'œuvre d'artistes comme Michael Jackson ou Prince qu'il donne en exemples.
Pour Daonet, « Donemat », c'est une expérience d'enregistrement au studio « Woodbox Recording Studio » de Boufféré (85).
Gwendal nous raconte : « Quand l'heure est venue d'enregistrer, il faut que tout soit au point. Nous n'avons pas le droit à l'erreur. Nous avons consacré une bonne partie de l'année à répéter pour ces quelques jours de studio. Il faut gérer la pression, un peu comme lors des enregistrements que nous avons effectués notamment dans l'émission « Bali Breizh » sur France 3 Bretagne. ».
Gwendal, Gilles et Hervé constituent le noyau du groupe. Sur cet enregistrement, ils ont accueilli deux musiciens pour étoffer leur son. Notamment le talabardeur (bombarde) Olivier Arz qu'on retrouve sur trois morceaux et le violoniste Frédéric Bouley (membre du groupe Talar) qui lui, a apporté un raffinement indéniable à « Mont da Naoned ». « L'enregistrement était une très bonne occasion d'échanger avec d'autres musiciens et d'apporter de nouvelles couleurs à notre son », nous confie le chanteur.
Dans cette période lugubre où le rock breton se fait de plus en plus rare, Daonet redonne une vitalité authentique et réjouissante. Donemat est un nouvel essai réussi pour ce groupe qui est désormais incontournable.
Si vous voulez découvrir le trio de choc, Gwendal, ce fougueux guitariste à la voix pétillante ; Gilles, le bassiste aux 100 guitares avec des sonorités qu'étonnantes et Hervé, l'air décontracté mais énergique sur sa batterie, la casquette vissée sur sa tête en toutes circonstances. Ne cherchez pas plus loin. Vous y êtes. Ils vous invitent à entrer dans le monde merveilleux de Donemat !
Donemat d'an holl ! Bienvenue à tous !
Xavier DANIEL




Pour ceux et ceuses qui veulent en savoir plus sur DAONET cliquer ICI

_________________





Pas propriétaire, juste locataire.
Le mouvement perpétuel est le bail de nos vies
et les éléments en sont les clauses du moment,
jusqu'à la redistribution.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.le-clan-du-senon.com
 
DAONET
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Clan du Senon :: Celtomane-
Sauter vers: